Le bon, la brute et le migrant

sociologie_du_travailMathilde Darley publie « Le bon, la brute et le migrant ? Le rôle négocié des acteurs religieux dans un dispositif policier d’enfermement des étrangers en Allemagne » dans Sociologie du travail, Volume 56, Issue 4, October–December 2014, Pages 472–492.

Résumé:

Contrairement au modèle français, le centre allemand de rétention d’étrangers en situation irrégulière étudié ici ne prévoit pas d’autre intervention extérieure que celle des aumôniers. Leur champ d’action déborde cependant largement le cadre de l’assistance spirituelle pour inclure la défense des droits des étrangers retenus et la contestation politique du dispositif d’enfermement. Le huis clos de la rétention met ainsi en scène deux groupes professionnels, aumôniers et policiers, aux objectifs a priori inconciliables. Tout en éclairant les origines de cette cohabitation singulière, j’analyserai ici ce que l’intervention d’acteurs religieux dans un dispositif étatique de contrainte fait à la construction, par chaque famille d’acteurs, de sa légitimité professionnelle, et aux pratiques d’assistance et de contrôle qui en découlent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *