Le Qatar, une économie qui fabrique des parias

Tristan Bruslélemondefr a publié cet article dans le journal Le Monde:

Le Qatar, une économie qui fabrique des parias LE MONDE | 23.10.2013.

Retrouver les autres billets du carnet concernant le terrain de Tristan Bruslé au Qatar: tous les billets.

 

 

 

 

From poor neighbourhoods to prison. Daily social relationships and Cameroon State regulation in Yaoundé

Crédits: Stéphanie Fer, 2010.

Crédits: Stéphanie Fer, Yaoundé, 2010. 

Marie Morelle will participate to the Conference – The Stuck, the Mobile and the Dislocated: Reflections on Life in Ghettos, Slums, Camps and Prisons. This Conference will take place at Aalborg University’s Copenhagen Campus between October 30 and November 1, 2013.

Abstract of her talk: « From poor neighbourhoods to prison. Daily social relationships and Cameroon State regulation in Yaoundé »

For the inmates of the Yaounde Central Prison, carceral space is divided into the Bottom and the Top of the prison. The Bottom, usually overcrowded, is devoted to working class individuals, especially second offenders and serious criminals. The inmates often originate from the poorest neighborhoods of the city. In the prison as in the city, these people learn on a daily basis how to negotiate with the State, through its officers (policemen, magistrates and guards). In a dissymmetric power relationship, they develop informal strategies to survive, marking both their life in the city and in the prison.

This paper draws from the case of the urban experiences of the cannabis dealers in order to analyze the continuum from the city to the prison. It will study the possible relationships to the State of people in a situation of domination, how they in turn use submission, passive obedience, intrumentalisation or resistance. At the same time, the State uses violence, coercion and corruption to regulate social relationships, on the one hand, and to neutralize the claims of the poorest, on the other, in an authoritarian context.

The paper draws from fielwork undertaken in the Yaounde Central Prison, in 2010 and 2011, as well as in a poor neighborhood of Yaoundé in 2013. The fieldwork was based on interviews and field observations with cannabis dealers.

Résumé: « Des quartiers populaires à la prison. Comment l’Etat gère au quotidien les rapports sociaux dans la ville de Yaoundé « 

Pour les détenus de la prison centrale de Yaoundé, leur espace de détention se divise grossièrement en deux entités : le “Haut” et le “Bas”. Sans surprise, le “Bas” rassemble principalement les quartiers les plus surpeuplés, accueillant les prisonniers les plus démunis. Ces derniers sont d’ailleurs originaires des quartiers populaires de la capitale camerounaise, à l’image d’autres espaces carcéraux à travers le monde. En prison comme dans les quartiers de Yaoundé, ces individus vont devoir apprendre à négocier avec des agents de l’Etat (police, magistrats, gardiens) dans le cadre d’une relation de pouvoir asymétrique, la capacité à vivre et à mener diverses petites activités informelles ou illégales.

L’intervention prendra pour exemple l’itinéraire urbain de dealers de cannabis afin de démontrer le continuum du quartier à la prison. L’objectif est de saisir la manière dont se construit un certain rapport à l’Etat, en situation de dominés, entre assujettissement, négociation et résistance. Comment, dans le même temps, cet Etat joue de la coercition et de la violence d’une part, de la corruption et du clientélisme d’autre part pour réguler les rapports sociaux en ville et pour neutraliser les populations les plus pauvres et leurs éventuelles revendications, en régime autoritaire.

L’intervention s’appuiera sur des enquêtes menées dans la prison centrale de Yaoundé en 2010 et 2011 et, en 2013, l’amorce de nouvelles enquêtes auprès des revendeurs de cannabis d’un quartier populaire de la capitale camerounaise.

 

Soutenance d’HDR de Marie Morelle

marie_morelleMarie Morelle a le plaisir de vous faire part de sa soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches.

Le 6 novembre 2013

A l’Université Nanterre Paris Ouest La Défense

Bâtiment B, salle B015 (salle René Rémond)

A 14 heures

 

Le jury sera composé de :

Michel Agier, Directeur de recherche à l’IRD, Directeur d’études à l’EHESS

Marie-Hélène Bacqué, Professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Jean-Louis Chaléard, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (rapporteur)

Guy Di Méo, Professeur à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 (rapporteur)

Laurent Fourchard, Chargé de recherche, Fondation Nationale des Sciences Politiques, Les Afriques dans le Monde (LAM), IEP de Bordeaux

Philippe Gervais-Lambony, Professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense (référent)

 

Le dossier de HDR se décline en 3 volumes :

Volume 1 « Espace et rapports de pouvoir » (itinéraire scientifique) »

Volume 2 : « Recension des principales publications »

Volume 3 « La prison et la ville » (inédit)

 

Marie Morelle

Maître de Conférences

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Laboratoire Prodig

http://terrferme.hypotheses.org/

http://www.inverses.org/