Séance inaugurale de TerrFerme

La première réunion de travail du projet TerrFerme a permis de poser les bases d’une réflexion méthodologique. De nombreuses questions ont été soulevées à travers une séance de lecture collective d’ouvrages, qui pourront être traitées dans la suite du projet.

Que recouvre la notion d’enfermement ? Comment étudier les lieux fermés ? Quelles sont les contraintes de l’enquête ? De quelle manière décrire les lieux d’enfermement et quelle méthode comparative élaborer pour des lieux aussi divers que les prisons, les camps de travailleurs, les centres de rétention administrative et de demandeurs d’asile?

Les ouvrages abordés feront l’objet de prochains billets.

Crédits photographiques : Larsomat, Licence CC.

Bienvenue sur le carnet de TerrFerme

La séance inaugurale du projet TerrFerme se tiendra les 14 et 15 mai 2009 au laboratoire ADES. Elle aura pour objectif de définir le cadre théorique de l’analyse de l’enfermement à travers la présentation et la discussion de travaux tels que ceux d’Alfred Schütz, Georg Simmel ou, entre autres, Erving Goffman.

Le 6 février dernier la question de l’enfermement avait fait l’objet d’un séminaire sur les jalons théoriques. Elle fut l’objet d’une démarche croisée à travers d’une part l’étude des dispositifs de zonage environnementaux considérés comme une forme d’enfermement de la nature et d’autre part les procédures politiques et les configurations spatiales de l’enfermement.

Le programme : seminaire_jalons_enfermement_06022009